Perspectives gorziennes

Accueil À propos Archives Contact

samedi 25 octobre 2014

Camus et l'Ordre Libertaire, Michel Onfray

CamusOnfray.jpgPar Alain Hervé le 3 avril 2012, sur lesauvage.org

Cette somme de six cents pages est dans l’ensemble une entreprise de dédiabolisation d’Albert Camus et de mise en valeur de sa pensée, qualifiée pour l’occasion de libertaire. Pourquoi pas ? Il s’agit en effet de révéler la conspiration mise en place par Sartre et Beauvoir pour salir et discréditer Camus. En avait-on, -il, besoin ? Sans doute en ces temps de bigoterie politiquement correcte.
Camus à nos yeux n’a jamais été atteint par la bave des susdits. Mais pour certains c’était effectivement nécessaire. Nous avons déjà parlé de Camus et de Noces, ce texte initiatique pour notre génération, sur ce site. Nous n’y reviendrons pas.

Onfray fait surtout œuvre à nos yeux de démystificateur de cet énorme courant bien pensant qui a paralysé les intellectuels français pendant des décennies. Sartre et Beauvoir en étaient les imprécateurs et les censeurs. Heureusement jamais le pouvoir politique ne tomba entre leurs mains.

La suite de l’article sur le site


Trois propositions pour un "nouvel art de vivre" sur la planète

lurgence_de_la_metamorphose_thumb.jpgPar Jacques Robin.Extraits de la présentation de son ouvrage "L'urgence de la métamorphose", lors de ses interventions publiques au printemps 2007

Première proposition : nous voici contraints de tourner radicalement le dos à l’économie de marché.

René passet, qui signe avec générosité la préface de L’urgence de la métamorphose, le souligne depuis longtemps : notre système économique actuel est en contradiction totale avec « les lois » de la nature, ses régulations, et les conditions de ses équilibres. Il nous conduit à notre perte par épuisement des ressources naturelles, production de déchets envahissants, et du fait des effets pervers que l’ont voit apparaître sous forme de pollution en tous genres.

Lire la suite...

Krishnamurti et l'éducation: une perspective pour notre temps

LettresK.jpegPar Agnès Duraffour
Article paru dans la revue 3e millénaire n° 49, automne 1998

« J’ai souhaité dans ce texte, donner une vision globale de l’enseignement de Krishnamurti. Ne figure ici qu’un extrait, il est recommandé de se référer au texte intégral ou à l’œuvre de Krishnamurti » (Agnès Duraffour, chercheur en sciences de l’Education)

Lire la suite...

Le capitalisme est-il condamné?

Gollain.jpgExtrait du livre de Françoise Gollain « Une critique du travail, entre écologie et socialisme » - Editions La Découverte, 2000 - Pages 35-36

« Les réponses différentes apportées à cette question produisent des scénarios différents, voire totalement opposés. La première est celle d’une destruction inéluctable du capitalisme par l’effet de sa propre logique, dessinée notamment par l’américain James O’Connor (1). Néanmoins, comme le note Alain Lipietz, cette réponse néglige la diversité des modèles de développement qui peuvent soit contenir, soit exacerber ces deux contradictions (2). C’est aussi la conclusion qu’on peut tirer à la lecture de Denis Duclos (3). En opposition directe à la thèse de O’Connor, celui-ci ne doute pas du démenti apporté par l’essor prodigieux d’un marché de l’ « écobusiness ». Son hypothèse, confortée par un certain nombre d’observations, est alors que, si le capital international parvient à se faire « protecteur », il est vraisemblable que s’opèrera dans les années à venir un verdissement global et durable de ses formes techniques.

Lire la suite...

Pierre Bourdieu: ce que nous cache la télévision

BourdieuTelevision.jpgExtrait du livre de Pierre Bourdieu « Sur la télévision » Editions Raisons d’Agir 1996
Pages 17-22, sous-chapitre intitulé

Cacher en montrant

« J’ai mis l’accent sur le plus visible. Je voudrais aller vers des choses légèrement moins visibles en montrant comment la télévision peut, paradoxalement, cacher en montrant autre chose que ce qu’il faudrait montrer si on faisait ce que l’on est censé faire, c’est-à-dire informer ; ou encore en montrant ce qu’il faut montrer, mais de telle manière qu’on ne le montre pas ou qu’on le rend insignifiant, ou en le construisant de telle manière qu’il prend un sens qui ne correspond pas du tout à la réalité.

Lire la suite...

- page 1 de 299