Perspectives gorziennes

Accueil À propos Archives Contact

revenu garanti

Fil des billets

samedi 1 août 2015

André Gorz : « Fondements du revenu d’existence »

392797730_ML.jpg.gifExtraits du livre « L’immatériel » Editions Galilée 2003 (pages 99à103)

« C’est sous cet angle tout d’abord qu’il faut apprécier l’idée d’un revenu social garanti, inconditionnel et universel. Elle cheminait depuis longtemps, mais c’est avec les grèves de 1995 et de 1997 qu’elle est devenue une revendication plausible en France et, par contagion, dans d’autres pays. Sa valeur heuristique est immense, de même que sa capacité à unir dans une perspective anticapitaliste un large éventail de forces sociales.

Lire la suite...

De la Finlande à l'Aquitaine, le « revenu de base » en débat

Par Ludovic Lamant le 30 juillet 2015 dans Médiapart

Une somme fixe d'argent, versée à chaque citoyen, salarié ou pas, de manière automatique, pour mieux accompagner les mutations du monde du travail ? Des expérimentations – encore floues – sont annoncées en Finlande ou aux Pays-Bas. L'Aquitaine veut y réfléchir. Le vieux débat sur le revenu de base reprend de plus belle.
Lire l'article

Le fil des billets sur le revenu garanti

vendredi 30 janvier 2015

Remettre le travail à sa place !

Sur le site Créations-revenudebase.org

Le revenu de base est un droit à ne pas travailler. Non pas que le but soit de ne pas travailler, bien au contraire, le but est de changer le travail, de déterminer ce que nous voulons produire, comment nous voulons le produire, pour que le travail ait un sens autre que “ne pas…” (ne pas me retrouver à la rue, ne pas mourir de faim, ne pas être méprisé, etc).

Aller sur le site Créations-revenudebase.org





samedi 20 décembre 2014

Du revenu garanti aux coopératives municipales

Par Jean Zin le Jeudi, 17 mai 2012

Du fait de son inconditionnalité le revenu universel est supposé par la plupart de ses partisans nous « délivrer du travail », le chômage de masse et le travail précaire qui rendent tellement indispensable une garantie de revenu étant confondus avec une « fin du travail » au moins très prématurée. C'est oublier surtout que la caractéristique principale des différents types de « revenu d'existence » consiste à pouvoir le cumuler avec un revenu d'activité afin d'éviter qu'il ne se transforme en « trappe à pauvreté », ce qui en fait donc, tout au contraire, un « revenu pour travailler », permettant simplement d'accéder au travail choisi. Si le revenu garanti peut se comparer à l'abolition de l'esclavage en nous délivrant du travail forcé comme de la subordination salariale, il ne devrait en aucun cas être réduit à l'assistanat alors qu'il constitue une des conditions d'un travail autonome, au moins pour ceux qui sont dépourvus de capital.

La suite de l’article sur le site


samedi 6 décembre 2014

Imaginer un revenu garanti pour tous

par Mona Chollet, mai 2013 dans Le Monde Diplomatique

Inventer une autre vie, d’autres rapports sociaux, peut sembler hors de propos en période de crise. L’exercice n’a pourtant jamais été aussi nécessaire. En Europe, en Amérique latine, en Asie, l’idée d’un droit au revenu inconditionnel fait son chemin.

Lire l’article en PDF


- page 1 de 4